Les jardivores
époque 1

Récoltés les carottes et oignons plantés en septembre dernier, il est temps de faire place nette dans le jardin pour y installer les futures gourmandises des mois à venir. La date des repiquages dépend bien entendu de la situation de son jardin, et de son exposition, Nord ou Sud.

La terre ? La terre doit être si belle qu’on la mangerait par cuillères entières… Pratiquez un binage léger et assez superficiel, pas la peine d’aller martyriser les vers de terre qui ne demandent rien à personne en dessous. Si la terre est un peu lourde, ou épuisée sinon appauvrie, amendez légèrement, là aussi, avec du compost et / ou du terreau. Si votre terre est vraiment très argileuse (colle aux outils, devient très dure par temps secs) épandez 20 kg de sable fin pour 100 m2, avec un peu de tourbe, aussi.

Planter des plants : l’art du mélange
Que vous mettiez en place des plants maison ou du commerce, faites, comme en cuisine : des mélanges ! Les potagers orgiaques sont quand même plus amusants que les militaires… Panachez les oignons avec les carottes, le céleri avec les fenouils, les tomates… avec des œillets ! N’oubliez pas de laisser pousser quelques cosmos qui se sont semés tous seuls en novembre dernier. Et bien sûr, on met (ou on laisse) du thym et du romarin, çà et là… En revanche, il faudra enlever à la main les liserons s’ils deviennent trop envahissants. N’oubliez pas l’eau, of course : les plants, confinés dans leurs petits pots déploient vite leurs réseaux racinaires une fois en terre et boivent plus encore que Lino Ventura dans les Tontons flingueurs.

Pour la disposition des plants, une seule règle : panachez sans modération !

Planter les plants : avec profondeur et légèreté
Plants trop en surface, croissance délicate au début. Trop en profondeur, risqué… Les racines bien en terre et une petite partie de la tige suffiront bien, mais l’erreur commune n’est pas là : on ne tasse surtout pas la terre autour, non ! Comme en cuisine, on agit avec tact et politesse, on recouvre pour « caler » le plant et on laisse la nature faire.


La recette jardivore du moment ?

Carottes plantées en septembre dernier à l’estragon tout beau, tout neuf

  • Lavez les carottes, pas question de manger de la terre, ne les épluchez pas.
  • Coupez les en rondelles, faites étuver, à couvert, avec une belle noix de beurre, un petit verre d’eau, sel, poivre et un ou deux brins de thym frais.
  • Comptez 10/12 minutes de cuisson, ajoutez quelques fanes à la fin.
  • Sortez du feu, ajoutez, hors du feu, une ou deux solides pincées d’estragon haché, un trait d’huile d’olive.
  • Mélangez et n’en faites pas plus.

 

Les autres publications de Stephan Lagorce

Nicolas Gaignon – Le Loup Blanc

Nicolas Gaignon était le tout premier vigneron qu’on vous faisait découvrir avec le N°1...
Lire la suite

Laisser un commentaire