Les belles miches d’Aix-en-Provence

Comme d'autres secteurs de bouche, celui du pain est traversé par un mouvement artisanal qui fait battre le cœur des consommateurs attentifs. Son pivot : le levain naturel. Avec son « Carreau de blé », Bernard Pasqualini donne aux alentours du pays d'Aix-en-Provence le goût du pain exécuté dans les règles de l'art boulanger.
Le pain est mort, vive le pain... vivant
Alors que le pain industriel sent au pire le chlore, au mieux rien du tout, le levain naturel donne aux miches artisanales des parfums torréfiés et acidulés . . .

Connectez-vous ci-dessous avec vos identifiants pour accéder à l'intégralité de cet article.
Pour créer votre compte cliquez ici, c'est totalement gratuit.

Connexion

 

Plus d’articles de Mayalen Zubillaga

À mon dernier repas,
je veux du pan bagnat

On n’imagine pas tout ce qu’il y a dans un pan bagnat....
Lire l’article