Bouillons de Cultures

LA SOLUTION EST DANS L’ASSIETTE

LA SOLUTION EST DANS L’ASSIETTE

Par

Que d’actualités cette semaine du 21 septembre. Entre mille autres choses, il fallait choisir ce jeudi 24 entre l’inauguration de l’exposition photographique parrainée par Anne Sophie Pic, la fête de la gastronomie et une conférence organisée par la fondation « Goodplanet » dans le cadre de la COP21 : la solution est dans l’assiette, avec 60 pistes pour concilier plaisir, santé et climat, dans cet ordre ou non.

À TABLE CITOYENS !

À TABLE CITOYENS !

Par

Daté du 18 au 24 septembre, le Marianne N° 01392 restera comme un jalon dans l’histoire déjà longue des assauts contre la malbouffe. Jean-Pierre Coffe avant qu’il ne s’emploie à d’autres activités, avait fixé les canons du genre : la charge sabre au clair, abandonnant les nuances loin derrière et laissant comme un gout de poudre là où elle avait passée.

DE LA CAGETTE À L’ASSIETTE. OU PRESQUE.

De la cagette à l’assiette. Ou presque.

Par

Sous le patronage du magazine Saveurs et dans un ancien atelier SNCF, allias « Ground Control », s’est tenue ces 19 et 20 septembre 2015 la première édition d’un salon consacré à l’alimentation en circuit court : De la cagette à l’assiette, et rien entre les deux, ou le moins possible.

Le canard inspiré

Par

Depuis la plus haute antiquité, les lecteurs du Canard enchaîné espèrent puis savourent les Dossiers que le précieux volatile concocte à ses heures perdues. Il y a quelques semaines, l’Oiseau s’est attaqué à un des piliers du savoir-faire français : la cuisine.

Obamole Gate

Par

Est-ce le poids de la fonction qui commence à peser ? Ou bien tout simplement le plaisir de se faire l’avocat du diable ? Le président Obama s’est fendu d’un tweet contre Melissa Clarck du New York Times qui préconisait de rajouter des petits pois pour améliorer la texture du guacamole !

Cher Cochon

Par

Énième soubresaut du système agro-industriel français, la fièvre « porcine » qui couvait depuis deux ans déjà a fulminé ces derniers jours et trouvé tout l’écho qu’elle mérite dans les médias, signe supplémentaire de l’intérêt que les Français portent à leur alimentation…

180C_DROIT DE SUITE VIANDE DE CHEVAL - LES LASAGNES SUR LA SELLETTE

Les lasagnes sur la sellette

Par

Le scandale de la viande de cheval de l’automne 2013 découvert lors d’un contrôle de routine effectué en Irlande quelques mois plus tôt avait laissé le consommateur pantois face aux produits élaborés par l’industrie agro-alimentaire et dans l’incompréhension des raisons aboutissant à un tel épisode. 180°C revient presque deux ans plus tard sur cet épisode déplorable.

Frénésie conceptuelle

Par

Nous avons le plaisir de vous annoncer en exclusivité l’ouverture du premier bar à tiramisù We Are Tiramisù (…) l’histoire de deux amis d’enfance qui partagent la même passion de la gastronomie, les mêmes affinités pour le sucré et qui imaginent, ensemble…

Le beau label et le truand

Par

Depuis près d’un an, le Collège culinaire de France, coprésidé par Alain Ducasse et Joël Robuchon, se disait qu’il était temps – tu m’étonnes – que les clients soient informés de ce qu’ils consomment dans les restaurants en définissant et en protégeant la dénomination du « fait maison » et en développant une appellation « Restaurant de Qualité ».

Les 5 détails qui agacent, vraiment, au restaurant

Par

À l’instar des formules de politesse écrites qui évoluent au fil des années, les serveurs se sont récemment entichés d’un verbiage qui fait mal aux oreilles, le « Ça a été », pour connaître votre impression. Un « Avez-vous été satisfait ? » ou encore un « Cela vous a-t-il plu ? » serait tellement plus agréable à entendre que cette formule de mauvais français…

TRANSGÉNÈSE - L’INRA PROPOSE RUBIS, L’AGNELLE A LA MÉDUSE

L’agnelle à la méduse

Par

Il semble que toutes les agnelles au nom de « Rubis » ou « Ruby » attirent les projecteurs… Il y a peu, Ruby défrayait la chronique en divertissant l’ancien président du Conseil Italien alors que notre Rubis nationale à nous, se contente que de mêler ses gènes avec ceux d’une méduse…

Zahia : destockage massif

Par

Dans Zahia, tout est bon : l’échine, les côtes, le filet et surtout le jarret, si moelleux et subtil. Et tout est à vendre sur l’étal… Il suffit de se pencher, le choix ne manque pas et il y en a pour toutes les bourses.