Muxu, un restaurant qui nous veut du bien.

Photos : Eric Fénot
Notre Muxu préféré change légèrement sa formule…D’un menu déjà super bien, on passe à encore mieux !

Notre Muxu préféré change légèrement sa formule…
D’un menu déjà super bien, on passe à encore mieux !
Prix en baisse, carte plus ciblée avec des recettes encore plus travaillées et des produits de qualité, même le midi, c’est épatant non ?

Sorti de l’école Ferrandi il y a 8 ans déjà, Antonin Girard, jeune chef du Muxu relève un défi quotidien depuis 2 ans en proposant une cuisine créative et sensible composée d’ingrédients de grande qualité sourcés en France et bien sûr de pleine et vraie saison.
Un changement des plats toutes les deux semaines fait de ce lieu un endroit des plus attractif, où se nourrir devient un noble but.
La cuisine d’Antonin s’inspire un peu des origines Basque de Marc Etcheberrigaray, l’un des deux gérants de l’établissement associé à Mathieu Blin, ancien rugbyman, directeur du stade d’Agen mais surtout de son expérience australienne.
Parti pour un stage de fin d’études à Sydney, il y restera finalement un an, chez le chef Japonais Tetsuya wakuda, ancien immigré clandestin qui a commencé par faire la plonge pour se retrouver quelques années plus tard à la tête d’un restaurant 3 toques (l’équivalent de 2 étoiles chez nous) avec un menu à 350$ tout de même !
De retour en France, cette belle expérience formatrice donne à Antonin l’assurance nécessaire pour ouvrir avec un copain de Ferrandi un restaurant : Le Diable Verre.
Un an et demi plus tard, il travaille comme chef à domicile avec « les dîners d’Héloïse ».

Quinze jours avant l’ouverture du Muxu, Romain Beloeil, directeur, doit remplacer celui qui vient de leur faire faux bon. C’est ainsi, un peu par hasard, qu’Antonin rentre discrètement dans l’aventure. Une rapide complicité s’instaure entre eux avec un objectif commun : offrir une qualité exemplaire mais abordable.

Muxu-8

Dans ce quartier encore très populaire, c’est un pari osé, remarquable et remarqué.

Romain connaît son métier, ancien apprenti en salle à la Tour d’Argent, son parcours ponctué de passages formateurs au sein de grandes maisons comme Ledoyen, Sanderens ou Taillevent lui donne une solide expérience haut de gamme.
Il sait accueillir en finesse une clientèle de bureau le midi et plus festive le soir en proposant de bonnes idées créatives sans jamais perdre de vue l’essentiel : la qualité.
Les menus du soir : entrée/plat/dessert à 35€ ou 2 entrées/ 2 plats/ 2 desserts à 55€ peuvent se transformer en menu gastronomique à 75€ avec vin et saké.
Une fois tous les deux mois, un sandwich club de luxe attire une clientèle jeune et animée dans ce bel et grand espace.
On souhaite que leur beau travail et leur implication servent d’exemple aux trop nombreux restos où rien n’est fait maison.

Muxu-48

Ici, on se sent bien, on y revient

Ici, on se sent bien, on y revient, on ne se lasse pas de cette cuisine fine et bien pensée incarnée par une équipe soudée et animée d’un fort désir de bien faire.
Soixante places vous attendent rien que pour vous, et un peu pour nous aussi !

Muxu-55
Antonin Girard
Muxu
16 rue Deguerry
75011 Paris
01 48 07 44 43
Menu entrée/plat ou plat/dessert à 17€ le midi
De 35 à 75€ le soir
Plus d’articles de Delphine Brunet

Acras de crevette aux petits pois

Recette de Delphine Brunet, publiée dans la revue 180°C n°1, p 92Afin...
Lire l’article