La triple reconversion du chef Eric Girardin

La triple reconversion du chef Eric Girardin
© 180°C - Guillaume Czerw

Arthur Schopenhauer disait : « Le destin mêle les cartes et nous jouons ». La trajectoire atypique du chef alsacien Eric Girardin en est le parfait exemple.

Heureusement, notre homme est joueur, et si son parcours n’est pas des plus rectilignes, aucune des correspondances qu’il a prises ne l’ont empêché de trouver le chemin des étoiles, bien au contraire.

L’électromécanicien devenu chef !

Electromécanique, service en salle, sommellerie, autant d’expériences, de métiers qui ont émaillé le parcours d’Eric Girardin avant que celui-ci ne devienne le chef étoilé, respecté, qu’il est aujourd’hui.

La route est sinueuse, mais au détour de celle-ci il y a sa future épouse, Maryline, une femme au parcours presque aussi atypique que le sien. Avec elle, Eric laisse germer l’idée d’ouvrir son propre restaurant. Autodidacte talentueux et passionné, il trouve le chemin des cuisines, quelque peu contraint par le destin une fois de plus… Et c’est une véritable réussite, consacrée par une étoile au Guide Michelin.

La triple reconversion du chef Eric Girardin
© 180°C – Guillaume Czerw

Un parcours étonnant qui ne s’arrête pas là, puisqu’en 2015 le couple reprend La Maison des Têtes, l’un des établissements les plus connus et visités de Colmar… Une autre manière de rebattre les cartes et de défier, une fois encore, le destin.

Cette histoire de reconversion et d’autres, vous pourrez les retrouver dans le premier hors-série 180°C consacré à la Food-Reconversion.

Eric Girardin – Triple reconversion : textes Philippe Toinard / Photographies Guillaume Czerw
Plus d’articles de Olivier Pascuito

12°5, à la vôtre !

Notre belle famille 180°C est toute émue par l’arrivée du petit dernier,...
Lire l’article