Complantation, la fin du dogme alsacien ?

Riesling, Gewurztraminer, Sylvaner, Pinot gris et bien d’autres encore …
Plus que toute autre région, l’Alsace s’égrène, se scande au fil de ses cépages. Des cépages qui agissent en marqueurs identitaires et rythment les rayonnages autant qu’ils laissent présager du goût du vin, par leur seul nom sur étiquette.
Sauf que certains vignerons s’emploient à dévisser ce dogme des vins mono-cépages en procédant à des assemblages en cuve ou, mieux, en les mélangeant dès leur plantation, à la vigne, sur une même parcelle.
Est-ce une nouvelle Alsace qui choisit de se raconter autrement, notamment en assemblant les cépages et en ressuscitant la tradition ancienne de la complantation ?

Pour en parler, Dominique Hutin donne la parole à deux Libres Buveurs, deux vignerons alsaciens, Christian Binner du Domaine Binner et Yann Bury, du domaine La grange de l’oncle Charles.

 

– Infos & contacts –

Domaine Binner

Christian Binner, vigneron (avec Audrey Binner)

 

La grange de l’oncle Charles

Yann Bury, vigneron (avec Jérôme François)

Plus d’articles de Dominique Hutin

À Loire et à Angers #3 – Cépages anciens

Nouvel épisode de l’infernal duo Dominique Hutin & Samuel Meeldijk, les explorateurs...
Lire l’article