Il n’y a pas d’âge pour lâcher “prise”

Il n'y a pas d'âge pour lâcher prise
©180°C - Jean-Luc Bertini

Reconversions : il n’y a pas d’âge pour lâcher “prise” !

Antonin Mercier en est la preuve ! Il y a 20 ans, cet ancien ingénieur EDF décide de tourner le dos à une première vie professionnelle décevante, pour terminer de remonter le moulin familial de Saugues.

À 80 ans aujourd’hui, toujours l’œil vif, Antonin charrie des sacs de farine plus lourds que lui et se déplace avec agilité dans les entrailles de ce moulin qui fait sa fierté.

©180°C - Jean-Luc Bertini
©180°C – Jean-Luc Bertini

Antonin charrie des sacs de farine plus lourds que lui

Avec la patience et la précision d’un horloger suisse, il lui a redonné vie, ne conservant que les pierres de meule en silex qui lui permettent aujourd’hui de produire une farine aux arômes et aux saveurs sans égal.

Une autre histoire de passion, de persévérance que vous pourrez retrouver dans notre hors-série #1 – Le Grand Rebond.

Fou de ses farines : Texte Claire Bastier / Photographies Jean-Luc Bertini
More from Olivier Pascuito

Hervé Busset, chef cueilleur

Souvenez-vous dans le N°3, nous étions partis à la rencontre d’Hervé Busset,...
Read More