Thé et vin : le fight définitif

Thé et vin : le fight définitif
© Éditions Berg International

« Il n’y aura plus jamais d’ivrogne de thé ni de fous de vin ». Dix siècles après son écriture, la lecture des Dialogue du Thé et du Vin reste toujours aussi rafraichissante.

On considère la Dynastie Tang (618-907) comme une sorte d’âge d’or de la civilisation chinoise : peinture, littérature, rayonnement et expansion sont au cœur des accomplissements, surtout ailleurs dans la première période de la dynastie. Ecrit par Wang Fu, traduit par Gil Delannoi, le texte est un dialogue entre deux rivaux bouffis d’orgueil, le thé et le vin, chacun vantant ses mérites et tentant d’établir sa supériorité définitive !

Le vin, fort en gueule, considère qu’il inspire les poètes alors que le thé, orgueilleux, apporte la richesse. Le thé se sait admiré par les bouddhas alors que le vin est bu par les Immortels eux-mêmes ! Le texte, savoureux à tous les sens du mot, est assez court et c’est un invité surprise qui, finalement, va mettre tout le monde d’accord. L’eau, oui, l’eau sans qui le thé n’est qu’une poudre insipide et le vin inexistant !

Dialogue du Thé et du Vin de Wang Fu, chez Berg International, 35 pages, 6€.

More from Stephan Lagorce

Escalope à la crème et aux pommes

Recette Stephan Lagorce, stylisme Delphine Brunet ,photographie Eric Fénot, publiée dans la revue 180°C n°14,...
Read More