Des fruits en fin de vie

Des fruits en fin de vie 1

Dans un élan fougueux et déraisonnable, on a cru bon remplir son caddie de tout un assortiment alléchant de fruits d’hiver en résistant heureusement aux fraises et autres inepties présentes sur les étals en toute saison. Ouf, on a éviter le pire !

De retour du marché, on se prend à composer, tel un Matisse à l’œuvre, une artistique coupe de fruits, pensant ainsi éveiller les bonnes et saines résolutions prises en début d’année de parvenir à ingurgiter les fameux 5 fruits et légumes par jour…
Projet relativement irréalisable finalement sauf si, comme les américains, on y inclut les frites, les pizzas, le jus d’orange en brick et le sandwich avec sa feuille de salade !

Des fruits en fin de vie 2

Nous voilà donc avec notre composition fruitière trônant au centre de la table familiale.

Dès le premier repas, chacun se laisse facilement séduire par cette offre abondante et, dans un égarement compréhensible, se jette sans réfléchir sur un beau kiwi velu mais hélas pas assez mûr. Une fois épluché, on regrette bien sûr le jus collant qui subrepticement a coulé le long de nos mains et s’est infiltré dans les manches de notre pull en cachemire soudant au passage et de manière définitive nos bagues entre elles.

Mais on est content, on se sent en meilleur santé…

Bon, au deuxième repas, on ne va pas se laisser avoir une deuxième fois, on choisit une clémentine. Facile à éplucher, propre sur elle, elle ne demande pas beaucoup d’effort.
Malgré cela, les enfants, toujours atteints d’une fatigue aiguë lorsqu’ un effort est à fournir, rechignent à s’en mettre plein les doigts et boudent cette activité pourtant si amusante.

Des fruits en fin de vie 3Au troisième repas, c’est la cata, tout le monde se défile et se précipite sur les yaourts saveur “caïpirinia” ou “mojito” aux goûts complexes et tellement improbables.

La pauvre compo fruitière bat de l’aile et se voit reléguée en bout de table, condamnée à flétrir gentiment dans son coin.

Après cette liesse familiale, il faut redonner une seconde vie à nos fruits dans des recettes flatteuses en s’engageant à ne plus rien jeter.

C’est une belle parade au fiasco.

 

Pour vous inscrire (gratis) aux Cahiers de Delphine

Des fruits en fin de vie 4
© 180°C – Illustration Delphine Brunet
More from Delphine Brunet

Tarte aux fraises

Recette de Delphine Brunet, publiée dans la revue 180°C n°7, p 141Afin...
Read More