L’homosapiens est omnivore, zut alors !

L'homosapiens est omnivore, zut alors ! 1
© 180°C - Illustration Delphine Brunet

On nous demande souvent pourquoi 180 ne produit pas de recettes végétariennes ou pourquoi Les Cahiers de Delphine ne proposent pas de publication numérique exclusivement Veggie…

Et bien parce que l’être humain est omnivore pardi !
Et qu’exclure une partie des ingrédients que la nature nous offre n’est pas dans notre nature et reviendrait à construire des ghettos alimentaires où seraient diabolisés certains types de nourriture qui font notre richesse culturelle et gastronomique.

L'homosapiens est omnivore, zut alors ! 2
© 180°C – Illustration Delphine Brunet

Certes, de plus en plus de personnes souffrent d’intolérances alimentaires et tentent d’améliorer leur confort en supprimant les fauteurs de troubles.
Certes, une dérive viandarde grossit depuis quelques décennies, confortée par l’idée, née après guerre, que richesse et bonne santé rimaient avec protéines animales tous les jours de l’année.
Certes, la maltraitance animale existe… ce n’est pas en ne consommant plus de viande qu’elle disparaitra malheureusement, mais plutôt en faisant les bons choix.

L’homosapiens est donc omnivore mais plutôt à tendance végétarienne.

C’est donc naturellement que les recettes proposées depuis plus de 2 ans ici même suivent cette évidence : 2/3 végétales, 1/3 animales.
Imaginer remplacer la viande par des steaks composés de soja OGM venus du bout du monde montre à quel point les excès dans ce domaine vont bon train.

L'homosapiens est omnivore, zut alors ! 3
© 180°C – Illustration Delphine Brunet

Plutôt que d’incriminer LA viande ou LE lactose, ou LE gluten, il faudrait regarder de près ce que l’on ingurgite : Mode de production intensive, déraisonnée, polluante… Et mettre toute notre énergie dans notre façon de faire nos courses.
Acheter en circuit court à des petits producteurs locaux et bio en étant un acteur investi, permettra un jour de mettre hors d’état de nuire les vilaines multinationales qui nous veulent du mal.
Quand on pense au pouvoir extraordinaire que nous détenons pour faire changer les choses, cela devrait nous inciter à ne plus acheter de fruits et légumes hors saison, à refuser d’ingurgiter une tarte aux fraises en plein hiver, à mieux choisir nos fournisseurs, en optant pour le bio local et en équilibrant au mieux nos repas.

Voilà notre volonté, notre force, notre richesse. C’est un projet de vie que l’homosapiens va forcément choisir car, comme son étymologie l’atteste, il est intelligent, sage et prudent… N’est-ce pas ?

Pour vous inscrire (gratis) aux Cahiers de Delphine

L'homosapiens est omnivore, zut alors ! 4
© 180°C – Illustration Delphine Brunet
More from Delphine Brunet

Tortillas de maïs au cumin

Recette de Delphine Brunet, publiée dans la revue 180°C n°5, p 183Afin de...
Read More