Florent Ladeyn & Cie.,
les gens du Nord

Deux maraîchers. C'est tout ce qu'il lui faut, à Florent Ladeyn. Il sert 200 couverts par jour en circuit court dans ses deux restaurants, le Bloempot à Lille, cantine urbaine toute en récup', et l'Auberge du Vert Mont, son gastro champêtre étoilé à Boeschepe. Il a aussi un petit potager maison « pour palier à certains manques, notamment pour les infusions en hiver », et ça lui suffit. Tout ce qu'il cuisine vient des Flandres, à part son sel qui vient de Guérande, et même ça va bientôt changer.
Quand l'extrémisme a du bon . . .

Connectez-vous ci-dessous avec vos identifiants pour accéder à l'intégralité de cet article.
Pour créer votre compte cliquez ici, c'est totalement gratuit.

Connexion

 

Les autres publications de Camille Oger

Une leçon de beignets d’anémones de mer !
Par Mathieu Allinei.

L’anémone de mer frite est un classique de la cuisine populaire du...
Lire la suite