Florent Ladeyn & Cie.,
les gens du Nord

Deux maraîchers. C'est tout ce qu'il lui faut, à Florent Ladeyn. Il sert 200 couverts par jour en circuit court dans ses deux restaurants, le Bloempot à Lille, cantine urbaine toute en récup', et l'Auberge du Vert Mont, son gastro champêtre étoilé à Boeschepe. Il a aussi un petit potager maison « pour palier à certains manques, notamment pour les infusions en hiver », et ça lui suffit. Tout ce qu'il cuisine vient des Flandres, à part son sel qui vient de Guérande, et même ça va bientôt changer.
Quand l'extrémisme a du bon . . .

Connectez-vous ci-dessous avec vos identifiants pour accéder à l'intégralité de cet article.
Pour créer votre compte cliquez ici, c'est totalement gratuit.

Connexion

 

Écrit par
Plus d’articles de Camille Oger

La sexualité de l’oursin

C'est l'un des rares animaux dont on ne mange que les organes...
Lire l’article