Des légumes bien élevés

Les noms des maraîchers Annie Bertin ou Joël Thiébault font scintiller les regards des chefs et saliver les gourmets qui ne jurent que par le name-dropping. Dommage pour tous les autres qui font un travail de qualité mais que les médias n’ont pas repéré et mis en avant. Thierry et Elise Riant étaient de ceux-là mais les choses changent.
Tradition maraîchère
Si la terre argileuse de Carrières-sur-Seine et sablonneuse de Montesson, la commune voisine, a été longtemps propice à la plantation de vignes – au XVIIIe si . . .

Connectez-vous ci-dessous avec vos identifiants pour accéder à l'intégralité de cet article.
Pour créer votre compte cliquez ici, c'est totalement gratuit.

Connexion

 

Les autres publications de Philippe Toinard

Guide Michelin… Quand les chefs communiquent pour ne rien dire

Le 9 février dernier, le guide Michelin dévoilait à 11h00 précises son...
Lire la suite