Crêpes au sucre

crepes au sucre
© 180°C - recette Stéphane Lagorce - stylisme Delphine Brunet - Photo Éric Fénot
Recette de Stephane Lagorce,  publiée dans la revue 180°C n°11, p 58
LoadingAjouter cette recette à mon carnet de recettes


Pour le plus de monde possible

  • 2 gousses de vanille
  • 30 cl de crème liquide froide comme la banquise
  • 1 à 2 c. à s de sucre glace

    Les crêpes

  • 2 noix de beurre
  • 400 g de farine
  • 30 à 40 g de sucre
  • 3 œufs
  • 1 pincée de sel
  • 90 cl à 1 l de lait
  • (Cette recette vaut ce qu’elle vaut. Changez-en la nature en la faisant à l’avance et en l’oubliant, au frais quand même, une nuit au moins)
  • 1 belle motte de beurre, au moins, pour la cuisson

1 Il y a chantilly et chantilly

Coupez les gousses en deux dans la longueur, grattez l’intérieur pour récupérer les petites graines. Prélevez 10 cl de crème et, avec un thermomètre, portez-la entre 50 et 60 °C avec les graines de vanille et les gousses un peu coupées. Sortez du feu, couvrez, laissez refroidir. Retirez les gousses. Couvrez, ajoutez le reste de crème, oubliez dans le réfrigérateur 3 à 4 heures.

2 Cette recette en vaut bien une autre. Mais ce n’est pas la pire

Faites cuire les noix de beurre dans une petite casserole. Quand il devient à peine blond (noisette), sortez-le du feu et laissez refroidir. Dans un saladier, mélangez la farine, les œufs, le sucre et une partie du lait. Ajoutez ensuite le reste du lait au fur et à mesure, le sel et le beurre froid en mélangeant sans arrêt.

3 Ici, le texte ne sert vraiment à rien.

Nul besoin de décrire ici comment faire cuire les crêpes. Mais, en observant celui ou celle aux commandes, on peut reconnaître quelques-unes de nos valeurs les plus chères.

La pingrerie : peu de beurre, peu de pâte, les crêpes sont à l’image de leur auteur : constipées.

Le panache : dans une poêle de 35 cm, les crêpes dépassent, et de loin, le diamètre du soleil.

Le courage : sur une mini-plaque électrique, l’étudiant qui les réussit s’élève au rang de héros.

L’insignifiance : pâte préparée avec de l’eau, les crêpes sont aussi fades que l’esprit qui les a pensées.

Le génie : préparées sur une pâte maturée entre 24 et 48 heures, elles désignent les crêpiers inspirés.

  1. S. : ah oui, la chantilly au fait. Battez la crème, mais pas trop fermement (elle sera bien meilleure : moins d’air = plus de goût, on expliquera ça un jour si on a le temps) dans un saladier bien froid, si possible.
Recette de Stephane Lagorce,  publiée dans la revue 180°C n°11, p 58
Tags from the story
,
Plus d'articles de Stephan Lagorce

Quiche sans Kiri® ni St Môret®

Recette de Stephan Lagorce, publiée dans la revue 180°C n°5, p 89
Read More